Retour à l'accueil

[ Choisir une autre fiche ]
Les sept dons de l'Esprit
4. Esprit de crainte de Dieu et de piété

Esprit de crainte de Dieu (d'adoration)
Pas de contresens : Dieu ne règne pas par la peur ! Il n'a pas inventé l'enfer pour nous convaincre de l'aimer.
Aussi bien n'avez-vous pas reçu un esprit d'esclaves pour retomber dans la crainte ; vous avez reçu un esprit de fils adoptifs qui nous fait nous écrier : Abba ! Père ! L'Esprit en personne se joint à notre esprit pour attester que nous sommes enfants de Dieu. (Rm 8, 15-16)
Cet esprit de crainte de Dieu est celui qui un jour nous a murmuré au nom du Père : "veux-tu me faire la grâce de m'appeler papa ?" Quand j'en prends conscience, quand ma prière me fait appeler mon Dieu "papa", j'ai le cœur qui bat ! A la fois un immense respect, une infinie gratitude et un formidable souffle d'amour ! A la fois reconnaissance de la transcendance de Dieu, de la distance infinie qui nous sépare de lui qui est le Tout-Autre, et de cet amour infini qui se veut Tout-Proche, que ne décourage aucun obstacle et qui nous rejoint au quotidien de nos vies et même au fond de notre péché pour renouveler notre adoption filiale. C'est très impressionnant, et c'est ça, la crainte de Dieu. Qu'il est formidable d'aimer ! Etymologiquement, formidable signifie "qui inspire la terreur". Dieu ne veut pas nous effrayer, nous menacer, nous faire peur, mais son amour est "formidablement" impressionnant, et c'est ce que cet esprit de crainte nous fait reconnaître. Il fait naître en nous l'adoration, qui ne consiste pas à s'agenouiller et à se répandre en prière bavarde, mais au contraire à rester "bouche bée" devant l'amour de Dieu...

Esprit de piété
L'esprit de piété ne consiste pas à nous faire accomplir des actes "de piété", comme si notre foi se mesurait au nombre de chapelets que nous arrivons à dire en une journée. Il nous invite plutôt à vivre notre condition filiale, non seulement en l'acceptant, mais en considérant tout homme comme un frère, fils du même Père. Il nous invite à considérer tout homme comme aussi respectable que nous-même, quelle que soit sa condition sociale ou son origine.

Viens Esprit de Dieu...
Les sept dons de l'Esprit expriment toute la richesse de Dieu, sa volonté constante de nous rejoindre au cœur de nos vies pour nous entraîner dès maintenant dans la plénitude de sa vie. Evêque donnant l'onction ou fidèle priant, entrons dans le mystère de l'amour offert : ouvrons dans les cœurs des fissures des brèches par où le vent de la Pentecôte puisse s'engouffrer et l'Esprit souffler en tempête !
> remonter