Retour à l'accueil

[ Choisir une autre fiche ]
Dieu nous parle-t-il ?

C'est une expression que nous employons facilement avec les enfants. Elle est exacte à condition de ne pas la prendre à la lettre, ce qu'un enfant ne saura pas faire spontanément. Il importe donc de les éveiller à la compréhension de cette idée : Dieu nous parle, mais pas comme nous nous parlons entre nous. Sinon il risque à juste titre de dire qu'il n'a jamais rien entendu.
Alors comment Dieu nous parle-t-il ? Les idées ci-dessous ne sont évidemment pas destinées aux enfants, mais comme d'habitude aux adultes pour les aider à "parler juste" :
> Par-dessus tout, la Parole de Dieu par excellence, c'est son Fils : la parole de Dieu n'est pas une onde sonore, c'est quelqu'un ! Jésus est lui-même parole de Dieu. Ne nous attendons pas à "entendre" Dieu nous appeler au téléphone, écoutons parler Jésus.
> Jésus nous parle avant tout dans l'évangile, mais aussi dans les autres livres de la Bible, Nouveau et Ancien Testament. Gardons entre adultes les discussions d'exégètes : Jésus a-t-il réellement "dit" telle phrase ? Tel livre de la bible est-il réellement "historique" ? L'important, c'est le message qui nous est livré et il est parole de Dieu.
> Jésus n'a pas parlé seulement par ce qu'il a "dit" à ses apôtres, mais aussi parce qu'il a fait, par ses actes et son comportement, par les signes et les gestes qu'il a posés. Les miracles ne sont pas essentiels en tant que gestes extraordinaires et impossibles aux humains, mais parce que dans ces gestes Jésus nous "fait signe" et nous parle. L'évangile de Jean n'utilise jamais le terme "miracle" mais parle de "signe".
> Dieu nous parle aussi par son action, car pour lui parler c'est agir, et nous avons sous les yeux le résultat de cette action, car nous en faisons partie : c'est la Création ! La nature est un don de Dieu et le livre de la Genèse nous dit que Dieu a parlé à l'homme pour lui confier ce trésor à développer et à faire fructifier. Apprenons à nos enfants à s'émerveiller devant une perle de rosée dans une toile d'araignée, devant un arc-en-ciel, devant les dessins du givre, devant les fleurs, les animaux...
> Dieu nous parle aussi par la voix des hommes : c'est par cette médiation que s'est faite et que se fait encore l'annonce et la propagation de l'évangile. Evêques, prêtres, diacres, religieux et religieuses, catéchistes, parents sont témoins en paroles et en actes de la parole de Dieu, et pas forcément par une annonce explicite : une rencontre, une main tendue, la gentillesse, un service rendu, un sourire, un geste de compassion ou de consolation, une caresse ou "ce baiser jailli d'un élan d'espérance" comme chante Patrick Richard, voilà autant de paroles de Dieu.
> Enfin, à l'approche de la Pentecôte, il n'est pas sans intérêt de citer la lettre de Saint Paul aux Galates : les fruits de l'Esprit (amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi, douceur, maîtrise de soi : Gal 5, 22-23) sont des signes de l'action de Dieu en nous et autour de nous.
Dieu ne parle pas sans doute directement à nos oreilles comme certains passages de l'Ancien Testament peuvent le laisser imaginer ; il n'a pas de serveur Minitel ni de site internet. Mais sa parole ne cesse pas de nous être adressée et, si nous l'acceptons, de résonner en nous !
> remonter