Retour à l'accueil

[ Choisir une autre fiche ]
Respecter la Création

Je crois en Dieu... créateur du ciel et de la terre.
Si nos enfants vont à la messe, ils entendent (sans comprendre ?) cette phrase qui fait partie de notre profession de foi. Respecter le monde fait partie de l'éducation, et ça commence très tôt : avec nos propres gestes "citoyens", avec la proposition de les imiter. C'est aussi l'occasion de citer des comportements qui ne le sont pas et de les faire observer, pour aider les enfants à placer leurs repères. Ce sont des gestes que nous regrettons, et pas des personnes que nous condamnons, bien sûr. Quelques-uns en vrac :
- vider le cendrier de la voiture n'importe où, jeter son mégot (encore allumé) ou le paquet de cigarettes vide par la fenêtre de la voiture...
- abandonner les restes du pique-nique sur les lieux (et que les éventuelles poubelles soient pleines n'est pas une excuse !)...
- jeter des papiers de bonbons dans la rue ou dans sa chambre...
- cueillir des fleurs au bord d'un chemin ou pire dans un parc entretenu pour les jeter tout de suite...
- négliger le tri des déchets (même s'il n'est pas officiellement mis en place)...
Vous n'aurez aucune peine à allonger la liste.
Respecter la nature n'est pas simplement motivé par une sauvegarde qui assurerait la survie de l'humanité. Ou plus exactement la raison reconnue par tous s'enracine dans le respect de Dieu créateur qui nous a donné la nature pour la dominer, pour la soumettre, c’est-à-dire pour en faire une source de vie et pas pour l'écraser et en faire un exutoire pour nos fantasmes.
Que dire aux enfants de l'acte créateur de Dieu ? C'est très complexe : à la fois très abstrait sur le plan théologique et difficile sur le plan scientifique. Il est préférable d'en rester à des généralités et de se contenter, le cas échéant, de répondre à leurs questions, en gardant à l'esprit quelques balises :
- Dieu a voulu que le monde existe, mais nous ne savons pas comment il a fait : les récits bibliques sont des poèmes, des fictions qui ne prétentent pas à décrire, mais à faire entrer dans la contemplation d'un mystère qu'aucun homme ne peut raconter.
- Dieu n'est pas "interventionniste", intervenant à divers moments pour modifier la trame de l'évolution, comme par exemple pour créer l'humanité.
- La création est une évolution, un devenir : Dieu ne se contente pas de le lancer, il l'accompagne, l'acte créateur de Dieu est permanent, il crée le monde à chaque instant du temps.
- Dieu crée "à partir de rien" : avant l'univers il n'y a "rien" mais cette idée risque fort d'être incompréhensible pour les enfants. Il n'a pas besoin d'une "matière première" qu'il transformerait, à la manière d'un potier. C'est sa volonté et sa parole, seules, qui appellent le monde à l'existence.
Les enfants sont très différents, il ne peut pas y avoir de réponse toute faite à leurs questions. Mais s'ils prennent conscience que le monde est un cadeau de Dieu pour tous les hommes, ils auront fait un grand pas pour le respecter.

> remonter