33ème dimanche ordinaire


Evangile de Jésus-Christ selon saint Marc (Mc 13, 24-32)

Jésus parlait à ses amis de son retour : « A ce moment-là, la vie deviendra très difficile, les gens auront peur et seront malheureux ; le soleil ne brillera plus et la lune deviendra toute pâle. Les étoiles tomberont du ciel, et le monde entier sera secoué. Alors on verra le Fils de l'homme venir du ciel avec une grande puissance et la gloire de Dieu. Il enverra les anges pour rassembler les enfants de Dieu des quatre coins du monde, de l'extrémité de la terre à l'extrémité du ciel. Regardez le figuier : lorsque ses branches deviennent souples et que les feuilles sortent, vous savez que l'été est proche. Ce sera pareil : lorsque vous verrez ces choses se réaliser, sachez que le Fils de l'homme est proche, à votre porte. Je vous le dis, c'est la vérité : tout cela arrivera avant même que vos enfants soient devenus assez grands pour avoir eux-mêmes des enfants. Le ciel et la terre disparaîtront, mes paroles seront toujours là. Mais vous ne pouvez pas savoir quel jour tout ça arrivera : Dieu seul le sait. »

Points de repère pour un échange :
  • Le style apocalyptique est bien connu des juifs qui le comprennent, il l'est beaucoup moins aujourd'hui ! Il est essentiellement symbolique, il ne faut jamais interpréter ses descriptions au pied de la lettre.
  • Il est donc préférable avec des enfants de ne pas insister sur le catastrophisme : la détresse, les astres qui disparaissent, l'ébranlement de l'univers...
  • Le retour de Jésus rassemblera les enfants de Dieu du monde entier auprès de Dieu ; et comme les situations de détresse sont le lot de l'humanité en permanence (ni plus ni moins maintenant), même si le soleil brille toujours, nous pouvons vivre comme s'il allait revenir demain... sans peur car ce ne sera pas une catastrophe mais l'explosion d'un bonheur sans fin. Inutile de savoir quand sera la fin du monde : ce sera un jour de bonheur, vivons au jour le jour le temps que Dieu nous offre avec l'espérance de son appel.
  • Le fait que le ciel et la terre doivent passer ne doivent pas conduire à les négliger. Nous sommes appelés à faire vivre l'univers que Dieu crée jour après jour, mais sa parole y reste la seule permanence.
Suggestion pour une prière :
psaume 16 dans le "psautier des enfants".

Suggestion pour un coloriage :
cliquer sur le dessin