Ascension


D'après l'évangile de Jésus-Christ selon saint Luc (Lc 24, 46-53)

Jésus ressuscité disait à ses amis : « Les prophètes l'avaient déjà dit : le Messie allait souffrir, mourir, et ressusciter d’entre les morts le troisième jour. C'est ce qui s'est passé. Maintenant c'est vous qui allez continuer en mon nom : demandez aux hommes de changer de vie pour que leurs péchés soient pardonnés, en commençant par Jérusalem. Et moi, je vais vous envoyer ce que mon Père a promis. Restez dans la ville jusqu'à ce que vous soyez forts, de la force de Dieu. »
Puis il les emmena jusque vers Béthanie et, levant les mains, il les bénit. Et à ce moment, il les quitta et fut emporté près de Dieu.
Ils se mirent à genoux devant lui, puis ils retournèrent à Jérusalem, tout joyeux. Et ils étaient tout le temps dans le Temple à bénir Dieu.

Points de repère pour un échange :
  • L'évangile de Luc, contrairement aux Actes des Apôtres (pourtant du même auteur, présente l'ascension de Jésus dès le soir de Pâques. Ces divergences n'ont pas beaucoup d'importance : elles montrent surtout que le moment précis du départ de Jésus n'est pas connu.
  • Ne nous attardons pas sur les aspects descriptifs (voir la fiche "Parler de l'Ascension" sur notre site). Ce qu'il faut retenir, c'est que Jésus est resté "un certain temps" avec ses apôtres après sa résurrection, et que l'Ascension n'est pas un abandon ni même un départ, mais un autre mode de présence : Jésus n'est plus accessible aux sens mais il est avec nous jusqu'à la fin des temps.
Suggestion pour une prière :
psaume 47 dans le "psautier des enfants".

Suggestion pour un coloriage :
cliquer sur le dessin