Pentecôte : Dieu nous envoie


Epoque recommandée :
Temps pascal, époque de la Pentecôte

Lieu :
Eglise ou une chapelle.

A préparer à l'avance :
Un bac de sable et des cierges fins (pas des bougies-godets, vous verrez pourquoi)

Au lieu de célébration :
le bac de sable devant la croix ou une icône du Christ ressuscité
le cierge pascal (près de l'icône)
Objectif :
Parmi les trois personnes de la Trinité, l'Esprit-Saint est la plus mystérieuse. Impossible à représenter, elle s'impose à nous par son action. La Pentecôte est l'une de ces actions de l'Esprit, qui nous envoie à l'aventure, loin des sécurités et des tranquillités …


Déroulement :

Chant :
Jour de fête, jour de joie, le Seigneur nous invite, jour de fête, jour de joie, alléluia !

Tout l'monde est arrivé, nous voici rassemblés, avant de commencer, on va se présenter.
Moi, je vous dis "bonjour", vous, vous me dites "bonjour", Jésus nous réunit pour qu'on soit tous amis !

Signe de croix

Récit : Le jour de la Pentecôte (voir proposition de texte ci-dessous)

Questions : comment s'est manifesté le Saint-Esprit ?
tout le monde pensera au vent et au feu ; ne pas oublier le courage donné aux apôtres qui sortent annoncer la résurrection malgré les risques...

Geste : on remet aux enfants un cierge allumé au cierge pascal (attention à la cire !) ; ils se rassemblent autour de l'icône

Prière : (à plusieurs voix)
Esprit-Saint, donne-moi la force !
Esprit-Saint, donne-moi l'intelligence !
Esprit-Saint, donne-moi le sourire !
Esprit-Saint, donne-moi le courage !
(on peut ajouter d'autres invocations courtes en s'inspirant par exemple de la lettre de Saint Paul aux Galates (voir ci-dessous) ; on peut aussi y faire participer les enfants)


Geste : Les enfants piquent leurs cierges dans le bac avec l'aide des adultes et se réunissent autour du bouquet de lumière ; quand tous les cierges sont piqués, laisser un instant de silence, puis rassembler les cierges comme pour faire une seule flamme. Les enfants lèvent les mains et on chante une invocation à l'Esprit :

Chant : Esprit de Dieu, viens sur nous (Noël Colombier, cassette ALK 021 ; on peut chanter le refrain seul et le répéter plusieurs fois, soit le chant entier)

Esprit de Dieu, viens sur nous,
Esprit de Dieu, viens sur nous !


Feu qui brûle et qui éclaires, viens sur nous ! Nous marchons dans ta lumière, viens sur nous !
Pluie qui féconde la terre, viens sur nous ! Tu nous laves et nous libères, viens sur nous !
Toi la force printanière, viens sur nous ! Tu fleuris nos cœurs de pierre, viens sur nous !
Vent plus fort que la tempête, viens sur nous !. Emporte-nous dans ta fête, viens sur nous !
Guéris toutes nos blessures, viens sur nous ! Rénove tes créatures, viens sur nous !

Envoi : on donne aux enfants deux images ; une est pour eux, l'autre pour un copain, pour "leur annoncer les merveilles de Dieu", à l'appel de l'Esprit-Saint.



Récit : la Pentecôte (d'après Ac 2)
Le jour de la Pentecôte, les amis de Jésus sont réunis tous ensemble.
Tout à coup on entend un grand bruit qui venait du ciel, comme un souffle, comme un grand coup de vent :
la maison où ils étaient en est toute secouée ;
alors ils voient comme des petites flammes qui se partageaient et il s'en pose une sur chacun d'eux.
Ils sont tous remplis de l'Esprit Saint et se mettent à parler d'autres langues.
Ce jour-là, à Jérusalem, il y avait des Juifs, venus d'un peu partout pour la fête.
En entendant ce qui se passait, la foule se rassemble et personne n'y comprend rien,
car chacun les entendait parler sa propre langue.
Surpris, émerveillés, ils disent : "Tous ces gens qui parlent sont bien des Galiléens ?
Comment est-ce possible que chacun de nous les entende dans sa langue à lui ?
Nous venons de partout, des bords de la mer, des pays du désert, des îles et de Rome
et pourtant, tous, nous les entendons dire dans nos langues les merveilles de Dieu."

Document : les dons de l'Esprit dans la lettre de St Paul aux Galates (traduction TOB)
On les connaît, les œuvres de la chair : libertinage, impureté, débauche idolâtrie, magie, haines, discorde, jalousie, emportements, rivalités, dissensions, factions, envie, beuveries, ripailles et autres choses semblables ; leurs auteurs, je vous en préviens, comme je l'ai déjà dit, n'hériteront pas du Royaume de Dieu.
Mais voici le fruit de l'Esprit : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi, douceur, maîtrise de soi ; contre de telles choses, il n'y a pas de loi.
Ceux qui sont au Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs.
Si nous vivons par l'Esprit, marchons aussi sous l'impulsion de l'Esprit.
(Ga 5,18-25)